Ma Santé, mon phare dans ma vie

Ma Santé, mon phare dans ma Vie!

 

 

         Qu'elle est la notion fondamentale et universelle qui semble unir tous les êtres humains, en dehors du besoin d'Amour bien sur, en dehors de toute religion, culture, tradition, coutume, appartenance, croyance etc...?

          Je me plais à penser, n'ayant pas interviewé     l'ensemble de l'humanité, que cette notion est la       Santé.

 

          En effet, qui que nous soyons, le fait d'être en parfaite santé est une volonté commune à l'ensemble de l'humanité, sinon pourquoi dépenser autant de milliard en soins pour la retrouver.

          La retrouver semblerait indiquer que nous l'avons perdu mais aussi, par effet ricochet, que nous l'avions au départ, hormis pour les maladies et malformations de naissances dont je ne parlerai pas ici, cela fera l'objet d'un prochain article. 

          La question serait alors "pourquoi nous l'avons perdu ?" Et l'autre question, tout aussi intéressante, serait " Mais alors, la santé est donc un état naturel dans ma vie ?"

Apparemment oui puisque, par définition, je ne peux perdre que ce que je possède.

Mais .......... ça change tout !

Être en parfaite santé est donc notre état normal de fonctionnement !

 

Tiens, c'est pas ce que j'ai appris! Je croyais qu'il était normal d'être malade et que tout le monde l'était un jour ou l'autre et que l'état de santé était une "utopie" que l'on rencontre quelque fois dans sa vie mais, comme dirait l'autre, " ça va pas durer"!

 

          M'aurait on menti? Ou mieux encore, me serai je mentis à moi même en acceptant cette information en moi, cette croyance humaine ou, tout du moins, occidentale.

          Si tout d'un coup je me rends compte que ma santé devrait, pourrait être parfaite, alors pourquoi suis-je malade? Serait ce un message ? Mais de qui ?  Et pourquoi moi ?

 

          Avec un soupçon d’honnêteté envers moi, je pourrai m'apercevoir que c'est moi qui suis malade, que c'est moi qui vit ce déséquilibre et qu'il est intérieur puisque cette maladie naît en moi, même si l'agression vient, parfois, de l'extérieure (virus, bactérie...).

          La deuxième information pourrait être que, même pour une maladie dite très contagieuse, tous les gens en contact avec les agents infectieux ne "tombent" pas malade. En effet lors d'épisode de gastro-entérite, de grippe ce n'est pas, loin s'en faut, l'ensemble de la population qui est touché. Ce devrait pourtant être le cas puisque la maladie est si volatile et virulente

 

          Je m'arrête un instant pour signaler au lecteur que je ne fais pas là un procès d'intention à la médecine traditionnelle. Elle est, bien évidemment, utile et même indispensable et, en même temps, en complément, y aurait il un autre chemin ?

 

          Alors cette maladie vient de l'intérieure et me concerne directement puisque mon voisin et d'autres sont, pendant ce temps là, en bonne santé. Elle prend donc naissance dans le corps et il semblerait que ce dernier l'a déclenche volontairement pour des raisons bien précises. Qu'est ce que le mal à dit (maladie), intéressant, non ?

Ce changement d'état intérieur semblerait indiquer, à l'individu propriétaire, un déséquilibre intérieur. C 'est donc le corps qui gère la santé donc la vie ?

 

          En effet, c'est le corps qui gère la santé! Il est, à chaque instant de vie, à la recherche de l'équilibre le plus parfait selon la quantité d'énergie qu'il possède, les habitudes alimentaire, l'état émotionnel de l'individu propriétaire, les facteurs extérieurs en lien avec son fonctionnement (climat, pression...) etc...

          Il possède un système d'autoguérison qui fonctionne en permanence de la conception au décès que l'on soit en santé ou non.

 

          Alors pourquoi la maladie si ce système d'autoguérison existe ?

 

          Parce que l'efficacité de cette fonction vitale dépend du taux d'énergie contenu dans le corps, et d'autres paramètres cités au dessus, et c'est ce dernier qui détient la "jauge".

Comme il est primordial de passer à la pompe pour faire le plein d'essence de votre voiture, il est vital que le corps soit alimenté d'énergie pour fonctionner et, plus il en a, plus il peut voyager loin et mieux et plus l'autoguérison est efficace.

           Au même titre que le capteur de votre habitacle s'allume quand vous êtes sur le réserve d'essence, le corps enverra, lui aussi, un ou plusieurs messages s'il se retrouve sur SA réserve.

          Il ne vous viendrait pas à l'esprit de continuer à rouler sur la réserve sans faire le plein et, pourtant, c'est ce que nous faisons, en grande majorité, vivre à notre corps.

          Et oui, quand la fatigue apparaît, message du corps, nous sommes très nombreux à ne pas tenir compte de ce capteur qui s'allume et nous continuons d'avancer. Que se passe t'il ?

 

          Le taux d'énergie baisse, nous ne nous reposons pas, le corps ne peut se recharger en énergie convenablement, le taux continue de baisser. Le corps déclenche donc des messages plus importants pour être entendu et écouté afin que nous réagissions. Si ce n'est pas le cas et que la vie se trouve en danger, alors le corps prend la "main" et nous oblige à écouter en nous clouant au lit avec une grippe "carabinée' ou tout autre maladie pour pouvoir enfin se reposer, se refaire une santé, se recharger en énergie.

 

          La maladie est donc un système de sauvegarde de la santé, géré par le corps, puisque c'est un message qui alerte le malade des déséquilibres intérieurs qu'il vit afin qu'il opère les changements nécessaires au retrait du dit message donc pour qu'il atteigne la guérison.

          

          Alors si c'est si simple pourquoi ne le fait on pas ?

 

          Parce que le corps est constitué de cellules venant toute de la multiplication d'une cellule mère sexuée puisque naissant d'un homme et d'une femme. Cette cellule est consciente et toutes les cellules qui viennent de la multiplication de celle ci le sont automatiquement.

          Dès la conception et durant toute la vie de l'être, ces cellules contiennent toutes les données nous concernant, nos mémoires. Mémoires de la vie intra utérine, de la naissance, de l'enfance, de l'éducation parentale, scolaire, religieuse, sociétale et, à chaque information installée dans l'être, toutes les cellules en sont automatiquement dotées, que nous en soyons conscient ou non.

 

          Ces mémoires forment nos croyances, nos cultures, nos traditions, nos certitudes etc... sur la vie et sur nous même. Qui je crois être, ce que je crois,comment je vis, comment je me comporte avec moi, mes interactions avec les autres, tout cela est commandé par toutes les mémoires qui existent en moi dans chacune de mes cellules.

 

          Consciemment ou inconsciemment, nous avons rempli nos cellules d'informations qui sont, pour la plupart, enfouis dans les mémoires de notre corps et auxquelles nous n'avons plus accès, puisque oubliées car rangées par le cerveau pour permettre de continuer à vivre et à apprendre.

 

           Mais une quantité importante de ces mémoires sont en désaccord avec les êtres vrais que nous sommes et le corps le sait.

           Par exemple je peux croire, parce que je l'ai appris dans ma vie, que "s'occuper de soi est égoïste", "il ne faut pas s'écouter", il ne faut pas se plaindre", " il faut souffrir pour être belle" etc...

 

          Que va t'il se passer ? Mon cerveau, constitué de cellules lui aussi, dont le rôle est d'analyser, va se servir de ces croyances pour "guider" mes choix. Et comme j'ai "oublié" une grande partie des informations qui me constituent, je vais réagir selon mon système de fonctionnement mental, de manière automatique et inconsciente et donc, souvent, entrer en désaccord avec le corps qui lui a la fonction de vie, d'équilibre et de guérison.

 

          Le corps va donc réagir, pour le bien être de l'individu, dans le sens de la vie et envoyer les messages nécessaires pour signaler les déséquilibres entre mes croyances et la vérité de qui je suis. Il va créer des symptômes, des malaises, des maladies dans le corps aux endroits géographiquement parfaits et avec la force adaptée pour être compris et entendu et déclencher la réaction de l'individu dans le sens de SON bien être pour recouvrer la santé.

          Si la réaction ne vient pas, le taux d'énergie continue de baisser, la vie est en danger et le corps augmente le ou les messages et les maladies s'aggravent.

          

          Notre pouvoir est de prendre conscience du fonctionnement du corps qui ne vise que la santé, de l'écouter, de lui faire confiance, de prendre acte de son existence et de son importance pour comprendre que c'est la santé qui me permet de travailler, de vivre en équilibre, d'avoir des loisirs etc... et pas le contraire. De comprendre qu'il est mon meilleur ami, qu'il m'aide en permanence et donc de le respecter comme il le mérite, de l'aimer en tant que tel et de décider, aujourd'hui, que ma Santé devient mon phare dans ma vie.

          

 

0 commentaires
Citation Dalaï  Lama - Lionel TERRIER, Thérapeute énergétique 74600 Seynod